Rénovation : comment poser une fenêtre en PVC ?

L’isolation et la solidité du PVC sont des arguments majeurs quand il s’agit de choisir une nouvelle fenêtre pour sa maison. A condition de suivre le guide pour la poser correctement. En quatre étapes, les points majeurs à ne pas oublier.

Fenêtre en PVC et volets
Pour poser une fenêtre en PVC, quelques conseils pour éviter les mauvaises manipulations !

Les points à vérifier avant les travaux

Si le changement de fenêtre entraîne des modifications sur l’aspect extérieur du bâtiment, il peut être nécessaire de déposer une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie. Des informations dans cet article « Dans quels cas faut-il déclarer ses travaux ».

Si les règlementations de la commune l’imposent, il peut être nécessaire de choisir une couleur particulière pour ses fenêtres. Le cas peut également se présenter pour respecter l’esthétisme de la façade. Bon à savoir : les fenêtres en PVC existent également dans de nombreux coloris.

Enfin, vérifier si les travaux prévus peuvent entrer dans le cadre du plan d’action « J’éco-rénove, j’économise ». Ces nouveaux plans d’action ont pour objectif d’aider les Français à mieux isoler leur logement, avec des aides et des subventions possibles pour les travaux de rénovation écologique. Plus d’informations dans cet article « Bouquets de travaux et rénovation thermique : comment bien profiter des aides ».

Poser une fenêtre est, dans le cadre d’une rénovation, une étape à ne pas manquer. Garder l’œil sur les termes techniques pour tout comprendre !

Pourquoi choisir du PVC ?

Le PVC est une matière naturellement isolante : ce n’est pas un conducteur thermique et il garantit donc une excellente isolation thermique. Il s’agit d’un matériau solide, qui s’entretient facilement et qui ne s’altère pas avec les conditions climatiques.

Si, pour des raisons esthétiques ou pour des raisons de règlementation locale, il faut choisir des menuiseries d’une couleur particulière, le PVC peut également représenter un excellent choix. Il existe en plusieurs coloris, et le plaxage par exemple permet aussi de lui donner un aspect bois, tout en lui donnant une meilleure résistance au rayonnement UV.

Contacter un expert des volets sécurisés

Les bonnes raisons de faire appel à un professionnel

Première étape : préparer la pose

Dans le cadre d’une rénovation, une série de points à suivre pour préparer le bâti à recevoir le cadre de la nouvelle fenêtre PVC.

  • Mesurer la hauteur du bâti existant depuis la hauteur de passage, en plusieurs points différents afin de s’assurer que la hauteur est la même partout,
  • Effectuer la même mesure sur la largeur, toujours en plusieurs points différents,
  • Si les dimensions diffèrent d’un point à l’autre, se référer à la plus petite cote,
  • Dégonder les ouvrants déjà posés et enlever les anciennes paumelles,
  • Retirer les baguettes qui encadrent l’ancien bâti, et retirer les vis existantes,
  • Dépoussiérer et nettoyer le dormant,
  • S’il existe une différence de niveau des feuillures, poser un tasseau qui rattrape cette différence de niveau des feuillures,
  • S’assurer de l’étanchéité du tasseau en complétant avec un filet de silicone pour une meilleure étanchéité et en collant un joint d’étanchéité sur la pièce d’appui du dormant, à la lisière du tasseau.

Deuxième étape : poser le nouveau cadre

  • Déballer la fenêtre choisie pour la rénovation, sans abîmer les pièces et en faisant attention à ne pas rayer le cadre en enlevant les protections,
  • Séparer les ouvrants du cadre, pour pouvoir manier le cadre plus facilement,
  • Poser le cadre à l’intérieur du dormant, et le fixer avec des serre-joints pour garder une liberté de mouvement,
  • Il est néanmoins conseillé d’effectuer cette étape à deux, afin d’éviter les chocs.

Troisième étape : vérifier les réglages et les niveaux

Cette étape doit être réalisée avec un fil à plomb et un niveau à bulles. Avant toute manipulation, le niveau du bâti peut être vérifié. Chaque point pourra être vérifié plusieurs fois afin d’ajuster le cadre en conséquence : l’objectif est de finir cette étape avec un cadre bien ajusté et droit.

  • Une fois le cadre posé, vérifier les mesures et les niveaux : mesurer les diagonales, s’assurer de l’aplomb à l’aide d’un fil à plomb, et du niveau de la traverse basse à l’aide du niveau à bulles,
  • Visser le nouveau cadre sur le dormant, en commençant par les deux vis du haut, en utilisant des vis qui peuvent se dévisser facilement pour vérifier les derniers réglages,
  • Vérifier une nouvelle fois les niveaux, et si nécessaire ajuster en dévissant les vis du haut,
  • Accrocher les ouvrants pour s’assurer que les mesures et les niveaux sont corrects,
  • Les réglages peuvent être corrigés sur les vis des montants si nécessaire,
  • Terminer cette étape en fixant le bas de la fenêtre sur l’appui bois.

Quatrième étape : s’assurer de l’étanchéité de la fenêtre

Même avec une fenêtre à double ou triple vitrage, l’isolation parfaite ne pourra être assurée si les joints d’étanchéité ne sont pas correctement effectués. Il est donc primordial d’y attacher un soin particulier.

  • Fixer un fond de joint mousse le long des montants,
  • Appliquer un joint de silicone sur tout le pourtour du cadre, ainsi que dans les trous d’évacuation de l’ancien dormant,
  • Poser les profils de finition pour terminer l’habillage du cadre,
  • Appliquer également un joint de silicone entre les pièces d’habillage et la maçonnerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *