Comment lutter contre les ennemis des volets et fenêtres ?

Vos vieux volets, fenêtres, et rebords, ont perdu de leur superbe après quelques années ? La faute au soleil, à l’humidité et aux champignons. Voici quelques astuces pour limiter les dégâts, même si le remplacement à neuf est souvent la meilleure solution.

Quelques astuces peuvent permettre de mieux lutter contre les ennemis naturels des volets.
Quelques astuces peuvent permettre de mieux lutter contre les ennemis naturels des volets.

Froid et soleil : les conditions climatiques détériorent les volets

Le soleil et les UV : danger décoloration

Le soleil et rayons UV peuvent endommager le bois. La lumière détruit la lignine et la cellulose du bois. C’est sa matière organique. Sa destruction entraine une décoloration et une dégradation de la fibre du bois en surface.

Le bois prend alors une teinte grise sous l’action conjuguée de la lumière et des UV. La surface devient plus fragile, tous les micro-organismes vont rapidement s’installer sous l’action de l’humidité.

La solution : repeindre tous les ans ses volets pour les protéger

L’eau : les fibres du bois fragilisés

La pluie, les gouttes déposées l’hiver par le brouillard causent des phénomènes de gonflement
du bois puis de rétractation au séchage. Lorsque ces phénomènes sont répétés ils provoquent des craquèlements. La peinture s’écaille alors, peu à peu.

Le gel est impitoyable avec les volets gorgés d’eau, les fibres « explosent » littéralement. Un taux d’humidité élevé favorise l’apparition des champignons. Un entretien régulier permet de limiter cette détérioration.

La solution : repeindre ses volets ou, pour éviter complètement ces désagréments, opter pour les volets en aluminium.

Ne pas laisser s’installer les champignons

Petits, voire microscopiques, ils occasionnent de nombreux dégâts, surtout dans la période hivernale où ils se plaisent dans l’humidité et l’obscurité.

Nous distinguons deux familles de champignons :

  • Les champignons de putréfaction qui provoquent un phénomène de pourriture sur certains points des volets. Cette pourriture vient se loger dans les interstices et peut provoquer l’effondrement total du bois dont il se nourrit,
  • Les champignons de coloration qui affectent le bois en surface avec l’apparition de tâches vertes ou bleuâtres.

Des solutions pour ses volets endommagés

Si vos volets sont endommagés, voici les solutions :

  • Supprimer les zones d’humidité, et appliquer un traitement chimique qui tuera les bactéries,
  • Remplacer les volets, pour repartir sur des bases saines et au long terme une solution beaucoup moins coûteuse.

Si la première solution peut être appliquée, il faudra de toute façon faire appel à un professionnel pour le traitement. La peinture sera ensuite possible, mais sur une zone déjà fragilisée.

Le remède : anticiper les dépenses par un entretien régulier

Dés que le printemps arrive, il est conseillé de procéder par ordre.

Un entretien tous les trimestres

Laver à l’eau et au savon les volets en bois, alu, PVC en prenant soin de les laisser sécher ouverts. Inclure bien sur dans le processus, tous les joints d’étanchéité.
Les fenêtres et leurs appuis sont entretenir quand vous laver les vitres car ils participent à la propreté générale de vos ouvertures.

Un nettoyage annuel

Laver les avants-toits quelque soit leur composition, avec une solution simple d’eau et de savon. Nous avons tendance à les oublier, car notre regard ne les croise pas tous les jours, mais l’humidité peut s’y accumuler de la même manière que sur les huisseries.

Un contrôle tous les deux ou trois ans

Contrôler les ouvertures et repeindre, si besoin.

Demandez une intervention auprès des professionnels Rénov'art

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *