Déperditions de chaleur : comment les mesurer ?

Indicateur vitrageIl est possible de mesurer précisément les déperditions thermiques d’une habitation. Pour cela, on utilise des indicateurs de déperditions de chaleur, parfois complexes. Des codes déchiffrés dans cet article.

Uw, Uf, Ug : les coefficients de déperditions de chaleur

Le coefficient de transmission thermique U est le principal indicateur de performance de l’isolation d’une fenêtre. Selon les différentes parties de la fenêtre, U a trois déclinaisons :

Uw : isolation thermique de la fenêtre dans sa globalité.
Uf : isolation thermique du cadre de la fenêtre.
Ug : isolation thermique du vitrage.

L’unité de mesure de ces coefficients est le « W/(m².k) ».

Ce qui signifie :

  • (W) La quantité de chaleur en watts perdue par une fenêtre, par rapport
  • (m²) à la surface de la fenêtre en mètre carré, multiplié
  • (k) par la différence de températures entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitation, en Kelvin.

Bon à savoir :

  • Plus cet indicateur est faible, plus l’isolation sera bonne,
  • Le matériau et la composition de la fenêtre influent sur le coefficient U et donc sur sa performance d’isolation.

Plus d’informations dans cet article « tout savoir sur les déperditions de chaleur ».

Savoir mesurer la déperdition de chaleur chez soi

Connaître le coefficient Uw de son habitation est essentiel pour mesurer si la déperdition de chaleur est importante dans son habitation, ou non. Il concerne donc l’ensemble menuiserie + vitrages. Au plus il est proche de zéro, meilleure est l’isolation de la maison.

Un calcul simple peut ainsi démontrer que des fenêtres simple vitrage entraînent une déperdition thermique importante… et illustrent parfaitement l’expression « jeter l’argent par les fenêtres ».

Demandez une intervention auprès des professionnels Rénov'art

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *