Réparer les volets

Les volets sont essentiels pour la sécurité et le confort. Ils permettent de mieux sécuriser les ouvertures d’une maison ou d’un appartement, et ils jouent aussi un rôle dans l’isolation thermique de l’habitation. Ils sont aussi indispensables pour se sentir bien chez soi : ce n’est pas anodin si on aime fermer les volets de sa chambre pour mieux dormir !

Lorsque les volets ne se ferment plus correctement, des réparations sont nécessaires. Il peut s’agir de réparations simples pour réparer un volet roulant bloqué par exemple, ou pour changer la manivelle d’un volet roulant en panne. La rénovation est également une solution pour des volets roulants anciens, ou pour remplacer un volet battant en bois qui montre des signes d’usure. Voici des solutions pratiques et simples pour réussir à réparer les volets dans les meilleures conditions possibles.

Réparer les volets roulants ou battants bloqués ou cassés

Réparer un volet roulant bloqué

Un volet roulant bloqué, cela arrive bien plus souvent qu’on ne pense ! Premier réflexe : ne pas forcer sur le tablier, sur la manivelle ou sur la sangle. Cela risquerait d’aggraver la situation. Il faut au contraire commencer par isoler la cause de la panne. Elles sont diverses : le tablier du volet roulant est coincé dans le caisson ou n’est plus dans l’alignement des coulisses, la manivelle du volet roulant s’est désolidarisée et tourne dans le vide, ou encore les lames du tablier du volet roulant sont cassées ou faussées.

Comment débloquer un volet roulant bloqué ?

La marche à suivre pour réparer un volet roulant bloqué dépend de la cause du blocage.

  • La manivelle du volet roulant tourne dans le vide : vérifier les attaches dans le caisson du volet roulant, changer l’attache si elle est cassée ou remplacer la manivelle si nécessaire.
  • Le tablier du volet roulant est bloqué à mi-hauteur : vérifier si un élément bloque le mécanisme (lame abîmée par exemple), ou si le tablier n’est pas désolidarisé de l’axe d’enroulement. Sortir l’ensemble du volet (tablier et axe d’enroulement) pour changer les pièces abîmées.
  • La lame du tablier est cassée, faussée, ou elle frotte sur les coulisses : vérifier le bon état des coulisses, vérifier l’alignement du tablier et changer la lame si c’est nécessaire.

Enfin, penser à vérifier si la télécommande fonctionne correctement dans le cas d’un volet roulant électrique. Il n’est pas recommandé de vérifier soi-même les branchements électriques du volet roulant : il est préférable dans ce cas de faire directement appel à un spécialiste.

Combien coûte la réparation d’un volet roulant bloqué ?

Le coût de la réparation d’un volet roulant bloqué dépend de la cause de la panne. Dans la majorité des cas, il s’agit d’une petite pièce à changer : manivelle, lame du volet roulant, attache de l’axe d’enroulement… Ces pièces peuvent être commandées en ligne et le coût est donc moindre. Néanmoins, il est recommandé de faire appel à un professionnel si le volet est peu accessible, lorsqu’il est situé à l’étage d’une maison ou d’un bâtiment par exemple. Certaines réparations nécessitent d’être au moins à deux, par exemple pour démonter et remonter le tablier d’un volet roulant. Ces réparations peuvent faire l’objet d’un devis en ligne.

Réparer un volet battant cassé

Si vous avez des difficultés à ouvrir ou à refermer un panneau, ou les deux panneaux d’un volet battant, le problème peut venir des accessoires : par exemple les gonds ou l’espagnolette qui sont abîmés ou usés par le temps. Ces accessoires peuvent être changés. Cela nécessite de déposer les battants, par exemple sur des tréteaux ou sur une table, pour changer les pièces abîmées. Ce type de réparation n’est pas très coûteuse, mais il est préférable d’être à deux pour porter les vantaux s’ils sont lourds, ou pour réaliser les travaux en toute sécurité si les volets sont à l’étage de la maison ou de l’immeuble.

Les battants du volet peuvent aussi être rénovés. C’est d’ailleurs conseillé pour des volets anciens, ou lorsque le vantail présente des fissures ou des signes d’usure. Penser à vérifier régulièrement les mécanismes d’attache du volet sur la façade : la butée et le crochet par exemple, notamment pour éviter que le volet ne soit arraché par le vent lors d’une tempête.

Réparer un volet coulissant bloqué ou cassé

Les volets coulissants sont constitués de panneaux qui s’ouvrent et se ferment dans un mouvement parallèle à la façade ou à la fenêtre. Le plus souvent, ces volets sont en bois, pour des raisons esthétiques bien sûr mais aussi parce qu’il s’agit d’un matériau qui présente de très bonnes qualités d’isolation thermique et acoustique. Mais ce type de volet nécessite aussi quelques précautions à l’ouverture et à la fermeture, pour que les vantaux coulissent correctement dans les rails.

Si un vantail semble bloqué ou ne coulisse pas correctement, il ne faut pas forcer le mouvement. Il faut d’abord commencer par vérifier si un élément extérieur bloque les rails : il peut s’agir d’un petit objet coincé dans les coulisses. Le vantail peut également être sorti des rails (fausse route). Le volet ou les rails peuvent aussi avoir été faussés par un choc par exemple. L’humidité peut aussi faire gonfler le bois, notamment après des intempéries importantes.

Si les volets coulissants sont électriques, penser à vérifier la bonne alimentation du boîtier de télécommande. Il est recommandé de faire appel à un technicien pour la réparation d’un volet coulissant électrique.

Volets roulants électriques :
que faire en cas de panne d’électricité

La plupart des volets roulants électriques sont équipés d’une batterie ou d’une manivelle de secours. Ces deux systèmes permettent d’ouvrir ou de refermer le volet roulant même en cas de panne d’électricité. La pose de ce type de système n’est pas obligatoire, mais il est tout à fait possible de choisir cette option lors d’une rénovation par exemple, ou de faire ajouter une manivelle de secours en cas de besoin. N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre installateur ou auprès d’un professionnel !

Commandez en ligne sur la boutique Rénov'art

Qui paie la réparation des volets cassés
quand on est locataire ?

L’entretien courant des volets est à la charge du locataire. Cela signifie que le locataire doit entretenir régulièrement les volets de manière à ce qu’ils puissent être utilisés de manière fonctionnelle au quotidien : par exemple, enlever des petites mousses, nettoyer le volet et ses accessoires régulièrement… mais il doit aussi les utiliser correctement, pour éviter une dégradation.

La loi prévoit en effet que le propriétaire est en charge des réparations qui sont consécutives à l’usure normale des volets. Par exemple, remplacer les lames ou les coulisses d’un volet roulant, ou bien remplacer le vantail d’un volet battant. Mais il peut se retourner contre le locataire si les réparations font suite à un défaut d’usure, ou si le volet a été forcé ou abîmé par le locataire.