Rénovation thermique : les vitrages simples, cause d’inconfort !

Selon le baromètre AFP-Powermetrix, nous sommes près de 30 % à nous plaindre d’un inconfort thermique dans notre foyer. L’étude montre aussi le coût des travaux de rénovation, qui peut se révéler dissuasif pour les ménages. Les aides et subventions proposées par l’Etat dans le cadre du programme de transition énergétique peuvent-elles aider à prendre une décision ? Quelles sont les urgences aujourd’hui ?

Une fenêtre mal isolée refroidit toute la maison

Les fenêtres simple vitrage, source d’inconfort thermique chez soi

Le baromètre AFP – Powermetrix, publié à la mi-octobre, met en évidence un manque de confort thermique pour un tiers des foyers français. Pour 29 % des ménages, les problèmes d’humidité, de températures trop basses ou de courants d’air se vivent au quotidien. Les fenêtres en mauvais état, et celles qui ne disposent que d’un simple vitrage, créent un inconfort certain chez soi.

Selon l’étude, 4 % des foyers ne disposent même d’aucune isolation des murs.

Cet inconfort risque de se faire sentir de manière encore plus forte sur les factures d’énergie dans les mois à venir, et pas seulement avec l’approche de l’hiver. Les tarifs réglementés du gaz devraient augmenter à partir du 1er novembre et ont déjà connu une hausse de 3,9 % au 1er octobre 2014. Ceux de l’électricité pourraient également augmenter.

Non seulement les fenêtres à simple vitrage, ou en mauvais état, entraînent des désagréments au quotidien, mais en plus les conséquences risquent d’être encore plus visibles sur les factures !

Vous êtes concerné par l’inconfort thermique ? Demandez un devis dès maintenant !

Contacter un professionnel

Objectif : se chauffer mieux et dépenser moins !

Nous sommes donc nombreux à avoir besoin d’une rénovation du logement. Et aussi de plus en plus nombreux à l’envisager, selon une enquête du CREDOC, le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie. Dans le cadre de l’Observatoire Promotelec dans l’habitat, le CREDOC estime que la part des propriétaires qui souhaitent rénover leur habitation est en augmentation : 26 % en 2014 contre 18 % en 2013.

La tendance est favorisée par plusieurs points. D’abord la hausse du prix de l’énergie, qui entraîne une prise de conscience des conséquences coûteuses d’une isolation insuffisante. Mais aussi la volonté grandissante de chacun de consommer mieux, en consommant moins.

Cette évolution dans les comportements est encouragée par les aides et subventions proposées dans le cadre du plan de transition énergétique. Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) en fait partie, tout comme l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ).

C’est d’ailleurs une bonne nouvelle pour le budget de la maison : selon le baromètre PowerMetrix, les coûts de rénovation sont élevés dans l’ensemble. Mais les aides et subventions permettent de les réduire de manière notable.

Sources :
Baromètre AFP – PowerMetrix
Enquête Credoc – Promotelec « Habitants, habitats et modes de vie », octobre 2014 (document pdf)

Image ©Fotolia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *