Mieux isoler sa maison à l’automne : quels travaux en priorité ?

A l’automne, les premières fraîcheurs se font sentir. C’est une période de l’année où les défauts d’isolation de la maison deviennent plus visibles : courant d’air autour d’une fenêtre, humidité dans certaines pièces, condensation sur les vitres…

Autant de signaux d’alarme qu’il faut prendre en compte avant l’hiver. Bonne nouvelle, il reste encore quelques mois pour réaliser les travaux les plus urgents et bénéficier de certaines aides financières.

Quels travaux de rénovation
réaliser en priorité ?

L’Anah, l’Agence nationale de l’habitat, a établi une liste des travaux à effectuer en priorité pour une meilleure isolation d’une maison ou d’un immeuble. Les combles et les toitures, les murs, les planchers sont les plus susceptibles d’entraîner une perte d’énergie, mais également les ouvertures : portes, fenêtres…

Attention aux déperditions d'énergie avant l'hiverPour vérifier la cause d’une déperdition d’énergie ou d’une mauvaise isolation, le diagnostic d’un professionnel peut être nécessaire. Il pourra être appuyé par l’utilisation d’une caméra thermique par exemple, qui montre de façon très claire les zones à rénover. Mais il faut garder à l’esprit que le moindre inconfort dans une pièce – courant d’air, sensation d’humidité, condensation, parois froides ou encore fraîcheur inexpliquée – est généralement révélateur d’un manque d’isolation !

Dans le cas des fenêtres, une rénovation est nécessaire dès lors que la menuiserie présente un jour, ou un défaut d’étanchéité. Ils sont également recommandés en cas de difficulté de fermeture ou d’ouverture… ou s’il s’agit de vitrages simples, qui n’offrent que très peu d’isolation. Même chose pour les volets, véritables atouts pour l’isolation de la maison… à condition d’être en bon état !

Des aides financières
pour rénover fenêtres et volets

Plusieurs aides permettent de financer une partie des travaux. Depuis quelques années, l’Etat s’engage en effet en faveur de la rénovation thermique, dans le cadre de la transition énergétique.

Attention, pour bénéficier de ces aides sur l’année 2016, les travaux doivent être engagés avant la fin de l’année !

  • Crédit d’impôt pour la transition énergétique 2016 : déduction de 30 % des dépenses d’équipement et de main d’œuvre pour des travaux de rénovation énergétique, à condition de faire appel à des professionnels qualifiés RGE (Reconnu garant de l’environnement). Les dépenses engagées pour rénover fenêtres et volets sont concernées par cette aide.
  • Eco-prêt à taux zéro 2016 : prêt d’un montant maximal de 30 000 € pour réaliser des travaux d’éco-rénovation. Le recours à des professionnels qualifiés RGE est également requis. Bonne nouvelle, les copropriétés aussi peuvent bénéficier de ce coup de pouce.
  • Enfin, les professionnels aussi proposent des coups de pouce. C’est le cas de Renov’art, avec une remise exceptionnelle de 15 % sur l’achat hors pose de fenêtres, volets, portes ou encore portes de garage. Le calcul peut être vite fait quand on sait que depuis 2016, les travaux de rénovation d’un logement sont au taux réduit de 5,5 % !

Contacter un professionnel

Et aussi : lire notre dossier spécial sur les aides financières

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *