Rénovation thermique : Paris se lance dans le plus vaste programme de France

La Ville de Paris s’est engagée à réduire de 25 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. Pour répondre à ce défi, elle s’est lancée dans un vaste chantier de rénovation thermique.

Mi-septembre, la ville a donné le coup d’envoi de l’opération programmée d’amélioration thermique des bâtiments (OPATB) dans l’ensemble du XIXe arrondissement. D’autres opérations vont suivre et devraient concerner une très grande partie du bâti parisien.

La rénovation thermique passe aussi par la rénovation des fenêtres.

Accompagner les copropriétaires dans leurs travaux de rénovation

Le choix du XIXe arrondissement ne s’est pas fait par hasard. Il s’agit d’un arrondissement de Paris qui accueille près de 200 000 habitants, logés dans plus de 50 000 immeubles de tous types. Arrondissement réputé plus familial et plus populaire, il regroupe aussi bien des immeubles de type haussmanniens que des tours d’habitation ou des pavillons.

Le principe : un accompagnement des copropriétaires dans la réalisation de leurs travaux de rénovation. Cela passe tout d’abord par les conseils du PACT 75 (Protection, amélioration, conservation et transformation de l’habitat). Le réseau associatif au service des personnes et de leur habitat va intervenir auprès des copropriétés sur plusieurs points, depuis la réalisation d’un audit énergétique jusqu’à la rédaction du dossier… pour s’assurer que les habitants aient accès à toutes les aides financières possibles.

En 2013, une OPATB avait déjà été menée dans le XIIIe arrondissement. Cette nouvelle opération montre donc l’intérêt de la ville pour la rénovation thermique. Et ce n’est pas fini puisqu’un « Plan 1000 immeubles » a été annoncé pour 2015 : il devrait permettre la rénovation des bâtiments les plus gourmands en énergie sur l’ensemble de la ville.

Vous résidez dans le XIXe arrondissement : comment ça se passe ?

Jusqu’au 31 janvier 2020, les copropriétés intéressées par des travaux de rénovation pourront déposer un dossier de candidature auprès de la ville. Certains immeubles seront retenus : ils bénéficieront d’un accompagnement pendant six ans.

Propriétaires parisiens : quelles étapes suivre ?

Officiellement lancé depuis le 1er octobre, l’OPATB19 prévoit plusieurs étapes pour les copropriétaires.

  • En premier lieu, le dépôt d’un dossier de candidature auprès de la Ville de Paris : il doit montrer la mobilisation de la copropriété, ainsi que la nécessité d’un chantier de rénovation thermique,
  • Les copropriétés dont le dossier a été retenu bénéficieront d’un diagnostic de l’immeuble ainsi que d’un audit énergétique, afin de déterminer quels travaux doivent être réalisés,
  • L’accompagnement passera également par des conseils pour choisir les professionnels à qu peuvent être confiés les chantiers. Cette étape est importante : certaines aides financières sont éco-conditionnées. C’est le cas par exemple de l’éco-prêt à taux zéro et du Crédit d’impôt transition énergétique (CITE), qui doivent concerner des travaux effectués par des professionnels bénéficiant du label « Reconnu Grenelle environnement » (RGE),
  • Enfin, le PACT75 jouera le rôle de conseil auprès des copropriétés pour s’assurer que tous les financements possibles sont sollicités.

Quelles sont les aides financières proposées ?

La ville de Paris a mis en place deux aides supplémentaires.

  • La première concerne les travaux d’isolation thermique par l’extérieur et l’amélioration du cadre de vie des copropriétés. Cette aide est de 20 % du montant HT des travaux, dans la limite de 2000 euros par logement.
  • La deuxième vise à améliorer la qualité environnementale des immeubles : tri sélectif, récupération des eaux pluviales… Elle peut s’élever à 50 % du montant HT des travaux, dans la limite de 5000 euros par immeuble.

Plusieurs aides peuvent également être sollicités par les copropriétés. C’est le cas notamment de l’éco-prêt à taux zéro, ou encore du Crédit d’impôt transition énergétique (CITE).

En savoir plus sur l’éco-prêt à taux zéro et le CITE

Des solutions pour les Parisiens en dehors du XIXe arrondissement également

A terme, les différentes opérations de la Ville de Paris vont concerner de plus en plus de quartiers de la ville. Mais certains chantiers peuvent être entamés par les particuliers dès maintenant.

C’est d’ailleurs l’objectif des nouvelles mesures de la loi de transition énergétique. Le taux du Crédit d’impôt transition énergétique a été revu à la hausse, et ses conditions sont nettement plus avantageuses pour les particuliers.

Des travaux d’isolation des fenêtres – passer d’un simple vitrage à un double vitrage plus isolant par exemple – peuvent bénéficier d’un taux de 30 % de crédit d’impôt, contre 15 % l’année dernière.

Contacter un professionnel

Label de qualité et certifié RGE, le réseau Rénov’art est également présent en région parisienne.
Cliquez ici pour trouver le professionnel le plus proche de chez vous.  

En savoir plus : 
Rénovation : comment changer ses fenêtres à Paris ?

A propos de Olivier Loustey

Passionné par l'univers de la maison, j'explore une partie de l'univers de la rénovation et de la construction... en m'ouvrant des fenêtres sur celles de la maison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *