RGE : les artisans sous le label « Reconnu Garant de l’Environnement »

A partir du 1er juillet 2014, pour bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro, et à partir du 1er janvier 2015 pour le crédit d’impôt développement durable, il faudra confier ses travaux à des artisans labellisés « Reconnu Garant de l’Environnement ». Le label RGE est donc plus que jamais garant de qualité et de confiance pour les particuliers qui souhaitent entamer des travaux de rénovation et d’isolation.

Les volets sont aussi concernés par les aides à la rénovation thermique
Les volets sont aussi concernés par les aides à la rénovation thermique.

Le label RGE : une étape pour bénéficier des aides et subventions

Le plan d’action « J’éco-rénove, j’économise », mis en place depuis septembre 2013, définit un ensemble d’aides, de subventions et de primes, dédiées aux travaux d’amélioration thermique.
Parmi ces aides, le crédit d’impôt développement durable et l’éco-prêt à taux zéro.

  • Le Crédit d’impôt développement durable (CIDD) donne accès à une déduction d’impôts, sur un pourcentage de 10 à 40 % des dépenses d’équipement de rénovation énergétique. Pour en bénéficier, il faut que les travaux soient liés à l’isolation thermique, à la production d’énergie renouvelable ou à l’installation de matériel économe en énergie,
  • L’éco-prêt à taux zéro, également appelé éco-PTZ, permet de financer les travaux d’économie d’énergie, qui visent à rendre le logement plus économe en énergie, mieux isolé et moins émetteur de gaz à effet de serre.

Comment faire appel à des artisans labellisés RGE ?

Lorsqu’ils sont labellisés RGE, les artisans et les professionnels sont signataires de la charte d’engagement relative à la mention RGE. Cela signifie un gage de qualité des travaux effectués. Plusieurs labels RGE caractérisent les projets qui peuvent être concernés :

  • Travaux de rénovation énergétique durable,
  • Tous travaux d’efficacité énergétique des logements,
  • Travaux d’efficacité énergétique (isolation, fermeture, chauffage…) et d’installation d’énergies renouvelables (solaire, bois, géothermie…),
  • Travaux électriques en matière d’efficacité énergétique et d’installation des énergies renouvelables,
  • Travaux d’installation d’énergie solaire photovoltaïque, d’appareils bois énergie, de pompes à chaleur, d’énergie solaire thermique,
  • Travaux de rénovation lourde dans le cadre d’une rénovation énergétique globale,
  • Travaux de performance énergétique.

Pour définir au mieux le projet et les aides adaptées, l’idéal est donc de faire appel à un professionnel qui a obtenu le label RGE. Cliquez ici pour trouver un professionnel labellisé RGE près de chez vous.

Contacter un professionnel

2 commentaires

  1. RGE Reconnu Garant de l’Environnement / Reconnu Grenouille de l’Environnement ?

    L’écoconditionnalité des financements publics doit en principe être liée à l’obtention du précieux sésame RGE « Reconnu Garant de l’Environnement » à partir du mois de juillet 2014. En principe, car la dimension du chantier de formation dans l’urgence le rend irréalisable dans les délais. Le RÉSEAU Écobâtir et l’association Approche-Écohabitat s’interrogent sur la manière dont ce dispositif se met en place. Les ambitions affichées sont en effet bien loin d’être atteintes dans la réalité, le dispositif par certaines de ses mises en scène et passages obligés s’apparentant plus à une vaste supercherie institutionnalisée, …

    A suivre
    http://batirsain.org/?reconnu-garant-de-l-environnement.htmlhttp://batirsain.org/?reconnu-garant-de-l-environnement.html

  2. Bonjour John Daglish,

    Ce n’est pas faux et il semble que le gouvernement ait repoussé ce délai à la rentrée 2014.
    On a expliqué l’agenda tel qu’il est connu à ce jour ici :
    http://www.guide-fenetres-volets.fr/eco-pret-a-taux-zero-credit-impot
    Merci pour votre commentaire dans les cas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *