Comment lutter contre les déperditions thermiques ?

La déperdition thermique, c’est la perte de chaleur que peut subir une habitation. Elle est due le plus souvent à une mauvaise isolation. La chaleur peut s’échapper par les toits, le sous-sol, les fenêtres ou les murs.

Comment lutter contre ces déperditions ? Nos conseils pour une meilleure isolation.

Identifier les causes des déperditions de chaleur

Première étape : isoler les causes des déperditions thermiques. Le toit, les sols, les murs, les portes et les fenêtres peuvent entraîner une perte de chaleur. C’est également le cas des ponts thermiques ou du renouvellement d’air.

Comment effectuer un bilan thermique ?

La première solution consiste à calculer le bilan thermique de l’habitation ou d’une pièce. Le calcul prend en compte le volume à chauffer en m3, la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur en C° et le coefficient G. Ce dernier mesure la puissance de chauffage nécessaire pour un volume donné. Il permet de définir une valeur type, notamment en se basant sur la qualité des matériaux, entre 0,4 et 1,5… ce qui correspond à une excellente performance pour le premier, et à une véritable passoire thermique pour le second !

Une autre technique permet de vérifier d’un coup d’œil la qualité de l’isolation de l’habitation : la caméra thermique. Les pertes de chaleur, les ponts thermiques et les défauts d’isolation sont visibles sur un thermograme. Bonne nouvelle, l’outil peut être loué dans certains magasins de bricolage, ou simplement empruntée auprès d’une mairie ou d’une collectivité locale.

Cliquez pour consulter le catalogue Rénov'art

Une isolation efficace
pour réduire les déperditions de chaleur

Deuxième étape : corriger les défauts d’isolation !

Le défaut d’isolation des parois et des façades par exemple peut entraîner une perte thermique de 20 à 25 % pour certaines pièces. Mais également le manque d’isolation du toit (25 à 30 % des fuites de chaleur) ou celui des sols et sous-sols (7 à 10 % des pertes). Des travaux d’isolation – parfois importants – peuvent corriger le manque d’isolation des matériaux d’origine.

Pertes d'énergie sans isolation - Fotolia

Les ponts thermiques peuvent également être isolés par l’extérieur. Enfin, les systèmes d’aération doivent également être étudiés pour causer le moins de déperdition possible.

Des astuces pour mieux isoler les fenêtres et les portes

La rénovation des fenêtres, des volets et des portes peut permettre de gagner 10 à 15 % de chaleur dans les pièces de l’habitation.

Elle peut passer par plusieurs points :

  • Opter pour du double, voire du triple vitrage selon la région et l’orientation de la façade,
  • Choisir des matériaux aux bonnes qualités isolantes : PVC, bois, mixte alu et bois….,
  • Privilégier l’installation de volets roulants en PVC, plus isolants.
Astuce : la rénovation des fenêtres et des volets peut être financée par certaines aides. Des explications dans notre dossier spécial aides financières !

En savoir plus : comment mesurer les déperditions de chaleur ?
Tout savoir sur les déperditions de chaleur
Trois conseils pour mieux isoler sa maison

Images ©Fotolia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *