Mieux isoler ses fenêtres pour lutter contre le réchauffement climatique

Dans une tribune parue dans le journal Le Monde, l’architecte Philippe Rahm estime qu’une meilleure isolation des bâtiments est un geste à accomplir « pour le climat ». Cela passe aussi une rénovation des fenêtres.

A lire : la tribune « Pour lutter contre le réchauffement climatique, changez vos fenêtres »

« la priorité pour lutter contre
le réchauffement climatique »

La déperdition énergétique est un sujet sur lequel les spécialistes reviennent régulièrement. Il faut dire que la part du budget consacrée au chauffage est importante. Selon le site QuelleEnergie.fr, la facture moyenne des foyers pour chauffer le logement était de 1683 € en 2017. 

Au-delà de l’aspect économique de l’isolation de la maison, c’est un autre sujet sur lequel se penchent de plus en plus les professionnels, économistes et décideurs politiques : celui d’une meilleure isolation « pour le climat ». L’architecte suisse Philippe Rahm l’évoque dans sa tribune parue dans le journal Le Monde, le 14 juin. « Ce qu’il faut, c’est réduire l’émission de CO2 et par conséquent la consommation d’énergie. »

Selon lui, la mauvaise isolation des « vieilles fenêtres au verre simple qui laissent passer le froid l’hiver et le chaud l’été », est « responsable de 15 % des émissions globales des gaz à effet de serre ». L’architecte et enseignant pointe du doigt le désengagement de l’état sur les dispositifs d’aide à la rénovation, et appelle à une lutte contre « les passoires thermiques ». Une rénovation des fenêtres permettrait ainsi de réduire les émissions de Co2, d’abord en empêchant une déperdition énergétique, mais également en réduisant le besoin en chauffage. « Remplacer ses fenêtres simple vitrage par des fenêtres à double ou triple vitrage est donc la priorité pour lutter contre le réchauffement climatique », assure-t-il.

Ce n’est pas la première fois que Philippe Rahm s’exprime sur le sujet. « Plus un bâtiment est isolé, plus il est hermétiquement coupé de son environnement, et plus il est écologique », estimait-il déjà dans un article paru en 2016 sur le site spécialisé Lumière de la ville.

Votre projet sur mesure en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *