Crédit d’impôt transition énergétique : il faut en profiter maintenant !

Edit : coup dur pour les professionnels de la rénovation et les particuliers avec l’annonce du gouvernement au sujet de la fin du Crédit d’impôt transition énergétique. Notre communiqué ici !

Quand on se lance dans des travaux de rénovation énergétique – et c’est le cas lorsqu’on rénove ses fenêtres, ses portes ou ses volets pour une meilleure isolation -, le crédit d’impôt pour la transition énergétique peut être très utile !

Depuis le 27 septembre 2018, le dispositif a évolué. On vous en dit plus et pourquoi, plus que jamais, c’est le moment d’en profiter !

Le Crédit d’impôt transition
énergétique bientôt terminé

Le CITE, ou Crédit d’impôts pour la transition énergétique, permet de profiter d’un coup de pouce financier lorsqu’on réalise certains travaux ou certains aménagements. C’est le cas notamment pour les particuliers qui améliorent l’isolation de leur maison ou leur appartement avec de nouvelles fenêtres, de nouveaux volets ou de nouvelles portes. Et le dispositif financier était intéressant, puisqu’il permettait d’obtenir un crédit d’impôt correspondant à 30 % du montant des travaux, sous certaines conditions.

Depuis le 27 septembre 2017 une baisse progressive du taux est appliquée, notamment pour les travaux de rénovation des ouvertures (portes, fenêtres et volets). Il sera de  15 % au lieu de 30 %. Les travaux déjà entamés avant le 27 septembre 2017 (sur signature de devis) bénéficieront bien d’un taux à 30 % jusqu’à la fin de l’année 2017.

En 2019, une prime
à la place du crédit d’impôt

Une autre évolution est à prévoir en 2019. Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique va disparaître à compter du 28 mars 2018, au profit d’une prime. Cette prime serait immédiatement versée dès la fin des travaux de rénovation, mais le montant et les conditions ne sont pas encore connus. L’avantage, bien sûr, sera de ne pas attendre un an pour bénéficier de l’aide.

Pour bénéficier du Crédit d’impôt pour la transition énergétique, c’est donc maintenant que ça se passe : il faut pour cela réaliser les travaux avant mars 2018 pour bénéficier du CITE !

A noter : le bénéfice du taux réduit de TVA à 5,5% applicable aux prestations d’acquisition et de pose de ces équipements restera acquis jusqu’au 31 décembre 2018. De même, ces travaux restent éligibles aux certificats d’économie d’énergie (CEE).

Besoin d'un conseil, contactez un expert !

© photo Breather on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *