Le point sur les aides à la rénovation énergétique en 2022

Vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation énergétique en 2022 ? Bonne nouvelle : il existe toujours des aides financières, mais leurs conditions évoluent. Un nouveau service public vous permet aussi de bénéficier d’un accompagnement personnalisé avant de lancer votre projet.

Quelles aides à la rénovation en 2022 ?

Lancement du service public France Rénov’

Il s’agit de la principale nouveauté pour 2022 : le ministère de la Transition écologique lance le service public France Rénov’ pour accompagner les démarches des Français souhaitant engager des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Il se compose d’un numéro de téléphone national (0 808 800 700), de guichets Espaces Conseil France Rénov’ et de la plateforme Web france-renov.gouv.fr.

Vous y trouverez notamment un simulateur, pour savoir à quelles aides vous pouvez prétendre en fonction des caractéristiques de votre maison ou de votre appartement. Si vous pensez installer des fenêtres neuves ou remplacer les anciens volets de votre maison, c’est le moment de lancer votre projet ! Bien sûr, pensez toujours à solliciter un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Aides de l’Anah, MaPrimeRénov’ : ce qui change en 2022

Les nouvelles dispositions de MaPrimeRénov’ à partir du 1er janvier 2022

Si les barèmes de MaPrimeRénov’ sont maintenus, plusieurs changements sont à noter, parmi lesquels :

  • l’ancienneté du logement passe à 15 ans minimum au lieu de 2 ans ;
  • la durée d’occupation minimale du logement passe à 8 mois par an, contre 6 mois précédemment ;
  • le délai de réalisation des travaux est allongé à 2 ans.

La liste complète des dispositions peut être consultée ici.

Habiter mieux sérénité devient MaPrimeRénov’ Sérénité

Dédiée aux ménages les plus modestes, l’aide Habiter mieux Sérénité change de nom en 2022. MaPrimeRénov’ Sérénité est accordée pour financer des travaux permettant un gain énergétique de 35 % au minimum, principalement dans les logements considérés comme des passoires thermiques. Cette aide doit en effet soutenir des rénovations globales, dont le montant est plafonné à 30 000 euros.

À partir du 1er juillet 2022, MaPrimeRénov’ Sérénité pourra également être cumulée avec des primes CEE (Certificats d’Économie d’Énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.