Chauffage collectif : bientôt la facture individuelle

D’ici mars 2017, la facture individuelle va s’imposer pour les chauffages collectifs. L’une des mesures de la loi de transition énergétique prévoit en effet que les copropriétaires de logements collectifs (en secteur privé) s’équipent d’un appareil mesurant leur consommation individuelle.

La généralisation de la facture individuelle vise à mieux gérer la consommation en énergie… et à la réduire au maximum. Quels sont les changements à prévoir dans les prochains mois, et combien cela va coûter ?

Des dispositifs pour suivre la consommation individuelle

Des économies d’énergie et une facture responsable

Dans le secteur privé, près de 3 millions de logements utilisent actuellement un chauffage collectif. Les copropriétaires – ou leurs locataires – paient une part de la facture du chauffage de l’immeuble ou de la copropriété, sur la base de la surface de leur appartement et des tantièmes. Cette part prend aussi en compte le chauffage des parties collectives.

Cette facturation va changer dans les prochains mois. D’ici mars 2017, chaque propriétaire devra avoir installé un dispositif de suivi de sa consommation sur son installation de chauffage. L’objectif de cette nouvelle mesure est bien sûr de réduire la consommation globale d’énergie, en responsabilisant les particuliers. Directement touchés au porte-monnaie, les propriétaires et locataires devraient ainsi être incités à l’économie d’énergie.

Une étude réalisée par Opinion Way début mars 2015 pour le Syndicat de la Mesure montrait d’ailleurs que 9 Français sur 10 étaient favorables à cette individualisation de la facture. 80 % des Français interrogés et qui disposent d’un chauffage collectif estimaient que payer sa facture en fonction de la consommation réelle permettrait de réduire la facture finale.

Un appareil de mesure pour chaque habitation

L’individualisation des factures va passer par quelques aménagements. Il est prévu que chaque copropriétaire installe un appareil de mesure sur son dispositif de chauffage. La question des aménagements à prévoir devra d’ailleurs être inscrite à l’ordre du jour des prochaines assemblées générales de copropriété, puisque l’appareil de mesure sera différent selon l’âge des installations.

Pour les installations de chauffage collectif les plus récentes, il pourra s’agir d’un compteur d’énergie thermique. Les installations les plus anciennes nécessiteront en revanche un répartiteur d’énergie sur chaque radiateur, avec deux sondes mesurant la température du radiateur et celle de la pièce.

Les relevés seront prévus une fois par an, et les factures individuelles calculées en conséquence. Le coût de ces nouveaux appareils ne sera pas moindre pour les propriétaires : le Syndicat de la mesure évoque une location mensuelle de quelques euros par appareil.

Des économies réelles pour les particuliers
en immeubles collectifs ?

Avantages de la fenêtre mixte alu et bois - RenovartDifficile de calculer l’économie dans un premier temps ! Les particuliers devront s’acquitter des frais liés aux appareils de mesure, et attendre les premiers relevés pour mesurer leur consommation réelle en énergie.

Reste que les bonnes habitudes en termes d’économie d’énergie devraient vite être visibles sur les factures : baisser le chauffage de l’habitation de 20°c à 19°c pour économiser 7 % sur sa facture, réguler le chauffage en cas d’absence, poser un bas de porte pour éviter la déperdition d’énergie…

Sans oublier que même en copropriété, des travaux d’isolation thermique sont possibles et peuvent être financés par l’Eco-prêt à taux zéro ou le Crédit d’impôt transition énergétique. La pose de double-vitrages ou de volets plus isolants par exemple évite de perdre 10 à 15 % de l’énergie de la maison, tout en respectant le règlement de chaque copropriété

En savoir plus : comment financer des travaux de rénovation énergétique en copropriété ?

Consulter le catalogue des fenêtres et des volets

Un commentaire

  1. Cette mesure visé une fois de plus à nous faire dépenser de l’argent des copropriétaires dans le but D ´ engraisser les syndicats , C est tout . Personne ne tient compte de nos économies . Cette démarche est purement démagogique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *