Le pont thermique ? L’ennemi de l’hiver !

Les températures commencent à baisser et il est temps de faire le tour de la maison pour voir si vous allez passer l’hiver au chaud. Et pour cela, il faut faire la chasse au pont thermique. Mais savez-vous ce que signifie ce terme ? Nous allons tout vous expliquer pour que vous appréciez cette saison, sans avoir froid !

Qu’est ce que le pont thermique ?

Le pont thermique, l'ennemi de l'hiver. Attention aux déperditions de chaleur !Comme vous pouvez l’imaginer, ce pont n’existe pas réellement : c’est une zone où l’isolation est déficiente, le maillon faible de l’isolation. C’est par là que s’échappe la chaleur l’hiver et la fraîcheur en été.

Cette défaillance peut entraîner une dépense supplémentaire d’énergie pour le propriétaire ou le locataire. Bonne nouvelle, certains de ces défauts peuvent être corrigés avant l’hiver, mais il faut d’abord les repérer.

Comment reconnaître le pont thermique ?

La majorité des ponts thermiques ne sont pas visibles à l’œil nu, ce serait trop simple. En revanche, il existe plusieurs moyens pour les détecter car ils peuvent être à n’importe quel endroit du mur..

Si vous repérer une tache d’humidité ou la formation de condensation, c’est un premier signe. Ensuite, vous pouvez vous servir en premier lieu de vos mains en passant le long de la surface. Si vous constatez un changement flagrant de température, c’est un deuxième indice.

Ensuite, vous pouvez contrôler des lieux qui sont connus pour être des ponts thermiques :

  • Au niveau des volets roulants quand la maison est ancienne,
  • Les murs, dans le cas où l’isolation extérieure ne descend pas jusqu’aux fondations,
  • Les menuiseries extérieures, quand elles sont un peu datées. Les profilées des anciennes menuiseries ne contiennent pas d’élément de rupture de pont thermique ; le froid entre à son aise !

Comment isoler son habitation
et éviter les ponts thermiques ?

Il est possible d’agir sur l’isolation par l’intérieur et sur l’isolation par l’extérieur.

  • Choisir des matériaux solides et de bonne qualité,
  • Vérifier l’isolation des linteaux, des appuis de fenêtre et choisir des fenêtres adaptées,
  • Opter pour des rupteurs de ponts thermiques pour les planchers bas et d’étage, pour l’isolation par l’intérieur.

Bon à savoir : certaines nouvelles fenêtres intègrent également des rupteurs de ponts thermiques. Elles permettent une isolation optimum pour l’habitation : un choix efficace à discuter avec un professionnel. Et d’autant plus d’actualité avec les différentes aides financières à la rénovation !

Besoin d'un conseil, contactez un expert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *